yogaméditationyoga prénétalrelaxationsophrologiedo-inréflexologieshiatsuaromathérapie

 

Yoga prénatal

 

Le yoga pour femmes enceintes ne constitue pas une préparation technique à l'accouchement (même si les postures d'ouvertures et le travail sur le périnée, peuvent y aider.) ni ensuite une rééducation postnatale (travail des kinés).

Il n'ambitionne pas non plus d'ébranler les repères habituels de la personne, toutes les forces énergétiques de la future maman doivent rester au service de la conception.

La grossesse entraîne cependant de nombreux bouleversements intérieurs, qui peuvent provoquer désagréments et inconforts au quotidien. La pratique de postures et de respirations adaptées va permettre de

-- soulager les difficultés physiques (fatigues, nausées, constipations, infections urinaires, jambes lourdes, maux de dos, sciatiques, vertiges, problèmes respiratoires…)
-- calmer les inquiétudes psychologiques, matérielles, morales, affectives qui submergent souvent les femmes enceintes.
Car il s'agit, bien au-delà, de trouver sa juste place dans une nouvelle vie de mère, sans pour autant perdre celle de femme, d'épouse, d'amie…Trouver les « bonnes » positions du corps et installer de nouvelles « attitudes intérieures » afin d'être prête à l'après-naissance.

Car la grossesse est aussi une formidable occasion de découverte de soi, de son corps, de ses émotions. Une occasion de transformation profonde et de joie insoupçonnée. Se mettre à l'écoute de la Vie qui se fait en nous, dans un état d'acceptation totale des manifestations qui en découlent, va permettre à la femme enceinte de poursuivre sa grossesse avec plus de confiance et de sérénité pour le plus grand profit du bébé.
En s'ouvrant à cette puissante énergie créatrice qui l'habite durant la grossesse, elle va aussi y puiser une force nouvelle pour elle- même afin de construire ou re-constuire son existence future.

Une séance de yoga prénatal sera alors un moment privilégié pour être à l'écoute de soi et de son enfant, pour relâcher les tensions inutiles, pour se poser et reposer son corps afin d'offrir au bébé une ambiance intérieure de calme et de d'harmonie absolument indispensable à son futur équilibre.

Si vous êtes déjà pratiquante de yoga, vous pourrez poursuivre vos pratiques habituelles, en adaptant les postures au fur et à mesure de l'évolution de votre grossesse, en évitant certaines postures contre-indiquées. Attention cependant à la plus grande laxité ligamentaire de la grossesse qui peut vous inciter à pousser les postures au-delà de vos capacités réelles !

Si vous profitez de votre grossesse pour aborder le yoga pour la première fois, privilégiez les postures et les respirations douces, alternant avec des moments de relaxation.Ne débutez pas une pratique de yoga durant les trois premiers mois de grossesse, qui sont des mois stratégiques et décisifs dans le développement de l'enfant et qui correspondent souvent à une période de grande fatigue pour la mère.Commencez de préférence vers le 4° ou le 5° mois, avant que votre ventre ne devienne trop pesant.

Après la naissance, vous pourrez progressivement reprendre des entraînements posturaux plus traditionnels tout en respectant les étapes parfois éprouvantes de l'après-accouchement (allaitement, nuits incomplètes…)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


- Tous droits de reproduction réservés, Véronique Menault-Mirande, Tours -

accueil contacts lecorpsubtil.net le praticien bibliographie actualité séances et tarifs liens